Eric Toussaint et le triple A

Ressources: 

Penser autrement: 

Eric Toussaint, président du  CADTM Belgique [ Comité pour l'Abolition de la Dette du Tiers Monde}, docteur en sciences politiques, président duet membre du conseil scientifique d'ATTAC France,  appelle les citoyens à se mobiliser pour exiger une politique qui ne soit plus au service des banques et du profit privé.

 

 

La dette ou la vie. Ouvrage collectif sous la direction de Damien Millet et Eric Toussaint, CADTM 2011

En 2007-2008 éclate la crise la plus importante depuis celle de 1929. Les banques sont sauvées à coup de centaines de milliards de dollars et d’euros par les petits soldats du G20 aux ordres de la finance mondiale et les États financent ce sauvetage en appliquant au Nord l’équivalent des plans d’ajustement structurel de sinistre mémoire au Sud. Cet ouvrage analyse méticuleusement l’enchaînement des processus ayant submergé le Nord à cette occasion, des États-Unis à la Grèce, de l’Islande aux pays d’Europe de l’Est, du Japon à la zone euro, tout en examinant les conséquences pour le Sud.

Triple AAA. Audit. Annulation. Autre politique - Damien Millet, Eric ToussaintTriple AAA. Audit. Annulation. Autre politique. Damien Millet & Eric Toussaint, 2012

La crise de la dette publique est analysée comme une crise de la finance privée délibérément mise à la charge des finances publiques par des gouvernements soumis aux marchés financiers. Une façon pour les politiques de justifier des plans de rigueur et de diminuer les protections sociales devenues trop coûteuses. "Le malheur des Grecs, fait le bonheur des financiers du nord" : les capitaux refluent des pays de la périphérie vers les pays du "centre". Il faut arrêter de payer le dette (illégitime, odieuse, néfaste...) !

Audit-Annulation-Autre politique, voilà le AAA que nous voulons, celui des peuples et non celui des agences de notation. Seules des luttes sociales puissantes lui permettront de voir le jour, afin d’opérer un changement radical de logique à la hauteur de l’enjeu.

Ecoutez deux interviews à RTBF.