La zone euro va droit dans le mur !

Fichier attachéTaille
PDF icon conferenceWiplosz.pdf112.59 KB

Penser autrement: 

Actualités: 

Jeudi 24 janvier à 18 h 30
Institut National Genevois, 1 Promenade du Pin, Genève

La zone euro va droit dans le mur

Conférence de Charles WYPLOSZ
Professeur d’économie internationale à l’Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développement 

 

La BCE a administré un puissant anesthésiant à la zone euro malade de ses dettes publiques et de ses banques. Mais le chirurgien – les responsables politiques – ne vient pas. Bien au contraire, les responsables politiques semblent croire que la crise s’éloigne et reprennent espoir qu’ils n’ont plus besoin de faire des efforts. Ils avaient promis une union bancaire mais ont offert un petit arrangement superficiel. Ils continuent leurs politiques d’austérité qui ont échoué. Ils parlent de plus d’Europe, sans avoir la moindre chance de se mettre d’accord sur ce que cela signifie. Et surtout, ils s’imaginent qu’ils ont beaucoup de temps devant eux. Mais la situation des banques, petites et grandes, continue de se détériorer dans de très nombreux pays. Les dettes publiques augmentent inexorablement. L’hostilité à l’idée d’Europe s’amplifie.

Masqués par l’action de la BCE, les problèmes croissent, avec une récession qui se généralise et qui s’accompagne de niveaux de chômage économiquement et socialement inacceptables. Les comptes publics ne peuvent pas être restaurés sans croissance et, sauf miracle, la croissance ne reviendra pas tant que l’austérité perdure. Comme la plupart des pays n’ont plus les moyens de faire de la relance, la situation apparaît désespérée. Elle l’est. D’une manière ou d’une autre, les dettes publiques devront être largement effacées, avec des conséquences dramatiques pour les banques.

Organisation : Institut National Genevois.