Vorarlberg et Maisons passives

Fichier attachéTaille
PDF icon Construction Passive, Habitat Durable (FR).pdf798.59 KB

Actualités: 

Penser autrement: 

Une soirée très stimulante animée par deux de nos membres qui ont fait le voyage en Vorarlberg, nous a - pour certains confirmés - pour d'autres éveillés !  à une autre façon de penser l'architecture durable. Ce qui se passe depuis 20 ans dans ce coin des Alpes en matière d'architecture et de participation est tout à fait exemplaire et même si les conditions du cadre rural du Vorarlberg ne sont pas immédiatement transférables en milieu urbain, la façon dont ils s'y prennent doit être une source d'inspiration pour tous, au vu des résultats qu'ils obtiennent.

"Je rentre avec une conviction : toute leur dynamique en matière de Développement Durable Territorial repose sur le civisme et la cohésion sociale, d'un niveau sans comparaison avec ce que nous connaissons ici ... le reste (la technique !) n'est que mise en œuvre !" Jean-Loup Bertez
 

Il faut savoir que dans le Vorarlberg, les promoteurs constructeurs sont une dynastie de charpentiers. Des gens qui connaissent à la fois le matériau et les besoins de l'habitant du pays. De plus, la sensibilisation de la population à l'environnement a commencé il y a plus de 20 ans, avec pour résultat que certains réflexes sont aujourd'hui acquis : on ne construit plus rien qui ne puisse se chauffer de façon naturelle, le standard de tous les bâtiments publics est la maison passive.

"Chauffer, n’est rien d’autre qu’une adaptation constante aux erreurs de construction".  Günter Lang de IG Passivhaus Österreich

Construire un bâtiment passif, c'est commencer à réfléchir non par le biais du problème environnemental à résoudre (les émissions de CO2 à diminuer) mais bien par celui du besoin premier des humains à satisfaire (des bâtiments permettant de respirer un air pur). Non seulement les coûts de consommation d'énergie s'en trouvent diminués par 4, mais l'impact sur la santé humaine est évident : de l’air neuf à toute heure, plus de poussières ni de pollen, pas de bruits de la rue et plus aucun problème d’humidité ni de champignons.

A se demander pourquoi cette manière de construire semble s'être limitée aux pays germanophones ... En Suisse, on a Passivhaus AG et à Unterwasser, on peut tester les bienfaits de l'architecture passive en louant pour un jour ou plus une petite maison de construction passive chez Probewohnen.

L'association La maison passive France veille au grain toutefois. Ils projettent l'organisation de leur colloque annuel les 24-25 mars prochains à Grenoble. Ils y traiteront notamment le sujet de la rénovation passive des bâtiments anciens.

Ils ont identifié 26 bâtiments passifs en France dont la liste figure sur cette page. Deux de ces bâtiments se trouvent à quelques km de Genève, d'ailleurs (Minzier et Annecy)

Ils diffusent le Passive House Planning Package : un logiciel de planification des bâtiments passifs commercialisé par un groupe belge, mais également par La Maison passive-France sous forme de cours en ligne ou en présence. Il en sera question lors de leurs assises en mars 2010 à Grenoble.

Si vraiment l'architecture passive est à l'approche Minergie, ce que les logiciels libres en Open Source sont aux logiciels propriétaires, alors les tenants d'un vrai changement de paradigme sauront y reconnaître leur voie.! Merci Jean-Loup pour cette métaphore inspirante !