Couches jetables ou couches lavables ? fessier de bébé contre santé de la planète !

Penser autrement: 

On a toutes cru bien faire avec nos nouveaux-nés, en nous jetant sur les couches jetables plus douces, plus propres, plus faciles d'usage, etc. etc. .... qui allaient faire le bonheur de nos bébés qui n'auraient plus les fesses irritées, et le nôtre qui n'aurions plus à faire de sempiternelles lessives ....

Mais ce qu'on nous a laissé deviner, c'est le coût de ces langes, tant pour l'environnement que pour notre porte-monnaie ! Et nous, on n'a pas imaginé une seconde que pour fabriquer les-dites couches, on devait abattre des millions d’arbres chaque année pour fabriquer de la cellulose, et que l’eau rejetée après la production est bourrée de produits chimiques… Et ce qu'on ne nous a pas dit non plus, c'est que bébé serait vraisemblablement propre plus tôt si on lui laissait l'occasion de faire le lien entre l'humidité ressentie et l'envie d'uriner...

Bref, il se pourrait bien qu'il s'avère pertinent de se poser sérieusement la question : retourner aux bons vieux langes en coton de nos grand-mères ou continuer à engraisser les multi-nationales qui polluent la planète ?

Pour vous soutenir dans votre prise de décision, un site en ligne  ainsi qu'à Nyon, une petite entreprise, Physiodynamis.ch  , qui propose cours et ateliers à destination des jeunes parents  et du grand public pour les sensibiliser à l'impact désastreux des couches jetables, representant plus de 40 % des ordures ménagères. Céline Bally y propose la méthode HNI, douce et bienveillante, un outil parents-enfants qui renforce la communication globale ET  diminue les pleurs. L'outil est destiné aussi bien aux futurs parents qu'aux professionnels de la santé. La réduction de l'utilisation des couches est le bénéfice majeur de cette approche sur le plan du développement durable.