Opération "courges et potirons" pour la Journée des Luttes paysannes à Genève (17 avril)

Fichier attachéTaille
Microsoft Office document icon declaration_deSchutter_mars2014.doc32.5 KB

Penser autrement: 

Actualités: 

Uniterre communique :

Réunion de préparation d'une action qui aura lieu à l’occasion de la journée internationale des luttes paysannes du 17 avril,

le jeudi 20 mars à 12h au Jardin des Charrotons à Genève.

accès : tram 12 (arrêt Palettes) + bus 23 (arrêt Les Bruyères)

 


Nous aimerions discuter avec vous la proposition suivante :

  • Nous fabriquons une énorme courge (3 – 4 mètres, le chantier débute ce weekend à Landecy) que nous amènerions ensemble sur un char à la Plaine de Plainpalais à une date qui reste encore à définir (semaine 17). La courge y restera environ 2 semaines.
  • Pour ce moment  de lancement nous invitons nos collègues paysannes et paysans, les membres des structures contractuelles et toutes les autres personnes citadines à venir nous trouver soit le jour même à Plainpalais soit dans d’autres lieux, (et à d’autres dates éventuellement) pour recevoir des graines de courges que ces personnes sèmeront chez elles (semaine 19). Les graines seront accompagnées d’un mode d’emploi.
  • La plantation se fera ensemble dans plusieurs lieux à définir (Champs des filles, dans les Jardins contractuels, partout ailleurs )à la semaine 22, la récolte (fin septembre/début octobre à definir) sera fêté ensemble et on amènera toutes les courges à Plainpalais pour ensuite les redistribuer.

les courges

La courge nous semble un beau symbole pour l’abondance du monde et une plante mangée sur tous les continents, apprêtée de beaucoup de manières, dont la multiplication est encore (en partie au moins) en main des producteurs. L’action célèbre le partage des richesses pour planter un contre-pied alimentaire à la misère et  l’exclusion. Nous voulons défendre le droit à l'alimentation et la souveraineté alimentaire

Au niveau de l’action pratique et du discours nous pensons que chaque personne ou chaque ferme ou structure contractuelle peut développer sa propre manière de participer. L’idée est qu’une culture alimentaire et une agriculture paysanne peut se développer si les  gens des villes et des campagnes se rencontrent et qu’elles/ils élaborent et développent une stratégie alimentaire au niveau du bassin d’habitation de Genève qui touche à de nombreux secteurs (éducation, culture, agriculture, paysage, urbanisme, structures économiques de transformation et de distribution, santé, …) et qu’elle représente ainsi un vrai projet de société qui concerne tous les milieux.
 
Merci de vous annoncer Rudi Berli (par mail)  pour pouvoir prévoir le repas dont la base sera assurée par les Charrotons et que nous pourrons compléter avec d’autres délices.


 
En annexe déclaration de Olivier de Schutter, Commissaire ONU pour le droit à l'alimentation