New Story Summit Findhorn : session 1

Actualités: 

Penser autrement: 

Ressources: 

Un Universal Hall plein à craquer : 350 personnes issues de plus de 50 nations. Un des anciens de Findhorn, accueille les représentants des cultures du monde  en soufflant dans un gros coquillage. Invocation aux esprits bienveillants et demande de guidance dans cette quête de plusieurs jours.

 

Findhorn Universal Hall

Rappel du contexte : histoire de Findhorn et des intentions des fondateurs, qui cultivaient écoute intérieure, connexion à la nature et tranquilité d'âme. Actuellement, la Fondaiton rayonne dans le monde entier, la communauté est vivante et engagée dans des démarches de co-création de toutes sortes et - ce n'est probablement pas un hasard -  la société civile écossaise se réveille !

Rappel de la trame de ce congrès. voir page précédente.

Les deux doyens de la communauté parlent de l'importance du pouvoir de l'amour et du don ainsi que du pardon et du lâcher prise.

Différentes attentes se côtoient ici: confirmation de ce qui est déjà en route, donner naissance à qqch de nouveau, lâcher l'ancien.... Tout est bon. Il n'y a pas à se mettre en compétition. Célébrons les diversités, soyons tous les étudiants les uns des autres.

Faire également du temps son allié. A savoir, créer en soi un lieu de tranquilité et d'écoute, de façon à ne pas se laisser emporter par le tourbillons des rencontres et des découvertes. Lorsque l'on prendra la parole, être elliptiques, ne dire que l'essentiel. C'est à cette seule condition que nous pourrons peut-être entendre le murmure de notre avenir. ("we might hear the whisper of the future")

Et pour finir, le message d'un homme médecine amérindien : Amour ? qu'est-ce à dire... c'est se mettre en vibration à la même fréquence que l'autre. Capter son essance. AÏNI = concept quechua = rien ne va que dans un seul sens. Recevoir/donner. L'Autre et Moi-même ne faisons qu'un-e. Retrouver ce qui animait les tribus avant qu'elles ne se sédentarisent dans les villes.