Diriger n'est pas commander - ou démonstration par l'exemple de grands chefs d'orchestre

Penser autrement: 

Ressources: 

Itay Talgam, élève de Léonard Bernstein, fait une démonstration fascinante de différents types de leadership face à un orchestre. Voyez cette magnifique vidéo jusqu'à la fin, pour déguster l'incroyable séquence finale avec Léonard Bernstein au pupitre.

Après 10 ans de carrière comme chef d'orchestre en Israel, Itay Talgam s'est réinventé une nouvelle fonction dans le domaine de la gouvernance, de l'entreprise et de l'éducation : la locution conductor of people est difficile à traduire en français sans périphrase, car le mot conductor implique à la fois la conduite et l'autorité suprême. En franglais, on dit leader.... et on comprend que c'est celui qui marche devant !

Les ateliers de Talgam visent à développer en chacun le sens de la collaboration indispensable aux musiciens d'un orchestre ainsi que le sens du leadership sensible pour le chef, s'ils veulent réaliser de la belle musique ensemble; cette sorte de conscience de ce que vous inspire votre propre sensibilité,  de ce que font les voisins en même temps que l'attention aux injonctions du chef. Et c'est cette qualité d'écoute multi-dimensionnelle, et à différents niveaux qui fait qu'un orchestre ou une équipe va briller créer de belles choses.

Nombre de novateurs semblent converger vers cette amélioration et affinage de notre qualité d'écoute. Théory U ne dit pas autre chose, CNV également....

 

Le livre d'Itay Talgam  The ignorant Maestro est à paraître en mai 2015.