COP21 : Une déclaration universelle des responsabilités humaines et des quotas d'énergie

Penser autrement: 

François Hollande projette de lancer une Charte des droits de l'humanité. Mais si l'on veut parler des devoirs de nos sociétés vis-à-vis des humains qui les composent, d'aucuns pensent à la suite des organisations civiques latino-américaines, qu'il est nécessaire de pouvoir s'appuyer sur un droit de la responsabilité de ces mêmes humains, sur lequel s'appuyer pour faire effectivement respecter ces devoirs.

Il s'agit de l'Alliance pour des sociétés responsables et durables, qui avec Pierre Calame Président honoraire de la Fondation pour le Progrès de l'Homme estime que si des progrès ont certes été accomplis depuis COP20 à Lima, il est proprement schizophrénique  de prétendre protéger le climat tout en  garantissant  une croissance économique.

L'établissement d'une fiscalité mondiale à la source sur l'énergie fossile, via la création d'une « monnaie énergie » et l'établissement de quotas à l'échelle mondiale, nationale, régionale sera seule capable de permettre le découplage entre croissance du bien être et consommation d'énergie.