Le revenu de base inconditionnel ou la fin du précariat

Actualités: 

Penser autrement: 

Le revenu de base inconditionnel, une impulsion culturelle
un film de Daniel Hänni & Enno Schmidt

Gabriel Barta et Bernard Kundig étaient là pour répondre aux questions. C'était passionnant, et planant ! Il s'agit d'une idée formidable qui fait beaucoup rêver. Or si l'on est convaincu - à la suite d'André Breton -  que l'imaginaire c'est ce qui tend à devenir réel.... il ne nous reste qu'à reproduire les occasions de rêver ensemble à de telles solutions !

 

L'idée est de renoncer au travail salarié comme mode de distribution de la richesse dans nos sociétés. Jeremy Rifkin a prédit la fin du travail il y a plusieurs années déjà. D'ores-et-déjà, on sait que 59% des revenus distribués le sont par voie de transfert (allocations diverses, retraites, rentes, AVS, AI etc....), ne laissant que 41% pour les salaires.

Et si on généralisait le revenu de transfert ! On supprimerait toutes les bureaucraties lourdes, coûteuses et ennuyeuses et les contrôles qui vont avec. Comme tout le monde recevrait le minimum nécessaire pour survivre, on choisirait d'aller travailler pour donner de l'intérêt à sa vie et augmenter son revenu pour du superflu. D'une part, on serait bien plus efficaces car il a été prouvé qu'on travaille bien mieux hors contrainte. Et d'autre part, ce ne serait plus l'argent qui mènerait le monde, mais bien l'intérêt que l'on porte à ce que l'on fait. Les patrons n'auraient plus qu'à payer la part complémentaire des revenus de chacun.  Le rêve !

Quelques questions restent ouvertes, toutefois . Les auteurs de l'idée affirment que le financement de ce système est assuré d'avance et qu'il n'augmenterait ni ne diminuerait la masse d'argent échangé. Quand même, on se demande ce que deviendront les prix, le jour où les employeurs n'auront plus à  payer qu'une partie des salaires.... et si les prix baissent, les revenus de l'Etat aussi et donc.... Mais il paraît que tout est expliqué dans le livre !

En changeant notre rapport au travail, à l'argent, au pouvoir, au temps dont nous disposons pour vivre notre vie, ce dispositif représente un véritable tsunami culturel !  liberté, travail, lien social, sens de notre vie, tout serait à revoir et prendrait de nouvelles dimensions, ce serait fantastique !

Evidemment, difficile de tenir en laisse des populations si elles étaient libérées de l'esclavage de l'argent... c'est pourquoi il se pourrait bien que tous ne partagent pas notre enthousiasme... mais finalement, c'est comme pour le grand changement qui est à négocier, le nouveau paradigme, la transition, appelez ça comme vous voudrez : si nous sommes assez nombreux, il se peut que nous finissions par faire masse.

Mais pour cela, il faut bouger. La prochaine fois, amenez vos voisins, vos cousins, vos copains !


BIEN  Réseau suisse pour le revenu inconditionnel de base

pour en savoir plus :